Éclairage public : Illkirch-Graffenstaden éteint ses lampadaires la nuit

Partagez l'article !

Le 4 juin dernier, le conseil municipal de la commune d’Illkirch-Graffenstaden a approuvé l’extinction sur l’ensemble de l’éclairage public entre 1h 30 et 4h 30 du matin. Une décision qui devrait permettre de réduire son empreinte carbone, faire des économies d’énergie et d’observer à nouveau la Voie lactée.

Des nuits sous la lumière des étoiles

Du 5 juillet au 1er septembre, les lampadaires des axes principaux de la ville  s’éteindront aussi à partir de cet été entre 1 h 30 et 4 h 30 : rue du 23 Novembre, route de Lyon, route Burkel du croisement de l’avenue Messmer jusqu’à la route d’Eschau, rue des Vignes, rue des Roseaux et avenue Messmer.

Avec ses 4 700 lampadaires qui consomment 548 kW par heure, la commune souhaite grâce à cette mesure diminuer son empreinte carbone et protéger la biodiversité en contribuant au respect des cycles diurne et nocturne naturels de la faune, de la flore et des écosystèmes.

Ce dispositif doit permettre une réduction de CO2 de 44,1 tonnes par an et de réaliser une économie de 49 000 €

Une diminution de la pollution lumineuse est également synonyme d’un ciel plus dégagé. Cet été les astronomes amateurs pourront ainsi observer les étoiles depuis leurs fenêtres. Selon l’ADEME, l’éclairage public représente 4 % des rejets de gaz à effet de serre en France.

Une expérimentation qui a déjà fait ses preuves

Depuis le 1er janvier 2017, les lampadaires de cette ville de 27000 habitants sont éteints sur les axes secondaires. Au début de la mise en place de cette mesure à titre expérimental, posait question quant à la sécurité dans les espaces publics. Mais depuis que le projet a été mise en place, la police n’a constaté aucun impact sur la délinquance depuis

Une affirmation confortée par d’autres villes comme celui de Mouy dans l’Oise. Dans cette commune, les vols et actes de vandalisme ont chuté depuis 2015, année où la ville a décidé d’éteindre ses lampadaires.

Côte vie quotidienne,  » la plage horaire n’a pas été choisie au hasard. Elle coïncide avec les horaires de la CTS (heure du premier et du dernier tram) et permet également de laisser le temps aux noctambules de rentrer après une soirée dans un bar ou dans un restaurant  » on peut lire sur le site de la ville d’Illkirch.

© Photo. Maksym Toussaint


Partagez l'article !

Aidez-nous avec un don

Si vous avez aimez cet article faites un don !
Même pour 1 €, vous pouvez aider à pérenniser votre média positif Les Défricheurs. Merci.

Faire un don