Lancement de la campagne « lundi vert » : un jour sans viande ni poisson

Ce lundi 7 janvier 2019 commence la campagne nationale nommée « Lundi vert, manger changer » qui vise à encourager le changement du comportement alimentaire des Français et des Françaises.

Quelques 500 personnalités parmi lesquelles Matthieu Ricard, Yann Arthus-Bertrand, Juliette Binoche, artistes, scientifiques ou défenseurs de l’environnement appellent à participer à la campagne pour un « lundi vert » sans viande ni poisson.

Dans un appel publié mercredi dernier sur le site du Monde, ils écrivent :

Il existe aujourd’hui des raisons impératives de diminuer collectivement notre consommation de chair animale en France. Nous pensons que chaque personne peut faire un pas significatif dans ce sens.

Ces personnalités s’engagent, dans le cadre d’une étude sur le changement alimentaire, à supprimer chaque lundi en 2019 la viande et le poisson . Certains sont déjà végétariens, mais d’autres devront changer leurs habitudes et apprendre à intégrer d’autres aliments tels que les légumes, les légumineuses et les féculents, nécessitant moins d’eau et d’énergie pour leur production.

Il s’agit d’une expérience scientifique, qui sera menée par des chercheurs du CNRS, de l’INRA et de plusieurs universités françaises, consistant à ne plus manger ni poisson ni viande tous les lundis de 2019. Aujourd’hui, chaque Français consomme en moyenne 1,5 kg de viande par semaine, soit trois fois plus que ce que préconisent les nutritionnistes. 

Pourquoi réduire notre consommation de viande ?

Le but de l’opération est de sensibiliser à la nécessité de modifier notre alimentation, pour des raisons environnementales (lutte contre les gaz à effets de serre, eau, déforestation), pour des raisons de santé (risques de cancer, diabète, maladies cardiovasculaires) et d’éthique animale (contre les traitements inacceptables que subissent les animaux durant leur élevage industriel ou leur abattage).

Les signataires considèrent que :

La production de viande est l’une des activités humaines ayant les conséquences les plus néfastes pour l’environnement.

La campagne met en accusation l’élevage industriel, facteur majeur de la déforestation qui aggrave le réchauffement climatique, la surpêche qui détruit les écosystèmes, et dénonce les risques de cancer liés à la consommation de viande rouge ou encore la souffrance animale.

Un super pouvoir dans votre assiette

Limiter le réchauffement climatique, cela passe aussi par le fait de modifier nos habitudes alimentaires. Pour les signataires de ce mouvement, il n’ y pas de doute, nous avons un super pouvoir dans notre assiette et cela peut commencer par nos repas chaque lundi.

Bien que ces évolutions de pratiques individuelles ne soient pas suffisantes pour produire tout le changement nécessaire (qui relève naturellement d’un niveau plus global), nous pensons qu’elles y contribuent.

Cette campagne vise à toucher de 50.000 à 500.000 personnes prêtes à ne plus manger ni viande ni poisson le lundi pendant un an. Elles sont invitées à s’inscrire sur le site www.lundi-vert.fr en remplissant un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires, leur caractère et leur sensibilité par rapport au monde animal.

Pour faciliter cette expérience, une équipe de chercheurs issus de plusieurs institutions proposera chaque semaine un accompagnement individualisé. Les participants recevront aussi des recettes qui les aideront à trouver des alternatives pour remplacer la viande et le poisson par des aliments de contenu nutritif équivalent. Et ils pourront arrêter l’expérience à tout moment sans justification.

Alors, cap ou pas cap ?

Pour en savoir plus :

Appel pour un lundi vert

Liste des signataires

@lundivert


Aidez-nous avec un don

Si vous avez aimez cet article faites un don !
Même pour 1 €, vous pouvez aider à pérenniser votre média positif Les Défricheurs. Merci.